Y-aurait-il un genre de l’entrepreneuriat ?

Je vois passer de nombreuses articles, webinaires sur la spécificité de l’entrepreneuriat féminin.

Intéressée par cette question, j’ai échangé avec de nombreuses femmes cheffes d’entreprise.

Ce qui en ressort :

La nécessité de jongler entre vie personnelle et vie professionnelle 🧘‍♀️ !

Une femme chef d’entreprise décide d’avoir des enfants, elle doit :

✔anticiper son absence de l’entreprise (ne serait-ce que pour accoucher !)

✔ veiller à la poursuite de son activité : relations clients, fournisseurs, gestion des salariés, bref la gestion de son entreprise.

Une fois qu’elle a des enfants :

✔ la gestion des enfants : crèche, école, activités extra-scolaires…

✔les tâches ménagères…

Alors oui je sais que Messieurs, vous êtes de plus en plus nombreux à vous impliquer et c’est une excellente nouvelle 😊!

Mais il reste cependant un certain déséquilibre (cf. Article du monde : Nos vies confinées : « Les femmes accomplissent 70 %, en moyenne, du travail familial et domestique »).

Et les femmes font leur propre malheur :

🦸‍♀️ soit elles sont des super-woman qui gèrent tout et se retrouvent overbookées,

👩‍⚖️ soit elles acceptent de déléguer ces « tâches domestiques » à leurs conjoints mais du coup elles culpabilisent.

👉Avez-vous d’autres réponses sur cette question ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *